Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corps-Esprit

Nos enfants vivront moins bien que nous !

23 Janvier 2014 , Rédigé par Asclepiade Publié dans #A méditer

Non non, je ne fais pas une prédiction

J'écoutais il y a quelques temps, Jean d'Ormesson, ça n'est pas pour moi une référence mais j'avoue que j'aime écouter les anciens (j'ai failli écrire "vieux" mais ça a parfois aujourd'hui une connotation péjorative, pour moi "vieux" c'est une chanson .."mon vieux")

Donc je peux écouter un "anciens" comme d'Ormesson comme je peux écouter des heures un vieux qui était agriculteur, ou qui travaillait à l'usine.

Par contre pour les "vieux" réac qui souhaitent une bonne guerre, qui trouvent les noirs trop noirs et les jeunes tous abrutis, j'ai vite fait de tourner les talons.

Il leur faudra surement des centaines de réincarnation avant de comprendre les choses de la vie et je leur souhaite de se réincarner en jeune black :o)

Bref, cette phrase de d'Ormesson est d'une vérité cinglante ! Vos enfants, ou vos petits enfants (ou toi, d'jeune qui me lit .... on ne sait jamais ! ) n'auront pas une belle vie.

arggghhh, c'est atroce !! Ils n'auront pas une aussi si belle vie que la votre !!

Elle est belle votre vie ?? Honnêtement !

Mais cette phrase qui est pour moi frappée au coin du bons sens (ça c'est une expression que j'apprécie .... surement parce que j'adore les vieilles monnaies !) pourrait sembler d'un pessimisme terrible.

Tentons de relativiser ....

Il est clair que nos enfants élevés dans une sorte de cocon pour certains, auront bien du mal à comprendre que tout n'est pas si facile que ça

Mais nous sommes, nous aussi passés par là ! Souvenez vous, si tout comme moi vous avez eu des parents aimants, ils ont tenté de vous donner ce qu'ils n'avaient pas reçu.

Je viens d'un milieu ouvrier et même du coté de mon père, d'un milieu d'immigrés, qui se sont saignés (sans trop se soigner) pour nous donner le maximum de confort.

L'Etat providentiel est dorénavant loin de nous, la finance a fini de ronger les derniers espoirs que l'on pouvait mettre dans l'Homme.

Aujourd'hui nous vivons dans une crise croissante et nous en sommes qu'au début (si si !)

Mais que nous a apporté cette belle société ? On peut simplifier par un "monde de consommation à tout va"

Cela a entraîné toutes les dérives que nous subissons actuellement (hyper médicalisation, légumes sans saveur, fruits aux pesticides, rendement agricole énorme mais des produits dénaturés ...)

Que devra faire la nouvelle génération pour s'en sortir ?

Tout simplement accepter que d'autres enfants, d'autres générations auront eux aussi le droit d'accéder à une certaine idée du bonheur (idée du bonheur qui nous a amené où nous en sommes)

Une certaine forme de liberté vue à travers l'hyper-consommation de produits .... inutiles

Alors le devenir des nouvelles générations sera de joindre l'utile à l'agréable ou plutot de créer un agréable utile

Un petit jardin, un potager, un échange avec les voisins, je t'échange mes pommes contre des oeufs

Une obligation de se reconnecter à la terre, nature que l'on a cru maitriser et qui nous fait comprendre que "non petit homme tu ne peux pas maitriser !"

Vous avez des enfants, des petits enfants ou vous désirez en avoir ? Alors dites vous que vous devrez (comme certains anciens) être aussi un prof d'économie, non pas de cette économie qui est entrain de sombrer, mais économie de la nature, la respecter, la comprendre , bref leur apprendre à se retrouver au milieu de la nature, place que nous n'aurions jamais dû quitter.

Le XXI éme siècle n'est donc pas si noir ?

Non, il est plein de promesses, nous sommes peut être une génération désenchantée (mais il écoute Mylène Farmer ou Daniel Guichard ? ... je ne comprends plus rien !) mais de cette génération qui a la capacité de ré-enchanter le monde.

Mais c'est trop dur comme projet !

Trop dur si nous voulons le changer et nous ne changerons pas le monde, il y règne aujourd'hui tellement de courants de pensées, qu'il serait impossible de le changer, d'autres ont tenté et ils n'ont fait que l'uniformiser !

Ce n'est pas le monde qu'il faut changer mais notre regard sur le monde, quitter la colère, la rancoeur, la peur et l'ennui pour changer non pas le prisme mais l'angle de vision.

Alors futur(e)s ré-enchanteuses et ré-enchanteurs projetaient sur vos enfants, petits-enfants le monde que vous auriez désiré

Il est temps, grand temps, de leur montrer sans mensonge que la vie est parfois un peu difficile mais qu'elle peut être aussi une merveilleuse aventure, ne faites pas comme les anciennes générations, ne les programmaient pas pour en faire de bons petits soldats économiques mais comme des êtres bien intégrés dans la nature, dont ils ne seront jamais les maitres mais de simples invité(e)s

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Bertille 26/07/2014 21:05

Bonsoir, je découvre votre blog de par l'appart et j'en apprécie énormément le contenu .
Bien à vous,
Bertille

Asclepiade 26/07/2014 22:19

Merci Bertille :o)