Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corps-Esprit

Lorsque nos intestins influencent notre cerveau et ...vice-versa

14 Juillet 2014 , Rédigé par Asclepiade Publié dans #Alimentation et compléments, #Candidose chronique, #psycho-energetique, #Dysbiose

Cela fait des dizaines d"années voire des siècles (paracelse entre autres) que les thérapeutes disent et savent que nos intestins influencent notre cerveau .... en disant que notre système digestif est notre deuxième cerveau.

Oh ! comble de joie ! Après avoir critiqué longtemps cette approche, la science donne raison à ces charlatans :o))

Pendant ce temps, la médecine continue de traiter une dépression avec des anti-dépresseurs .. les angoisses avec des anxiolytiques et des maladies comme l'autisme avec ... la psychologie

Or depuis la doctoresse Kousmine, nous savons que la SEP par exemple peut être soulagée voire totalement guérie par l'alimentation. Le Dr Seignalet a soigné avec succès des cas de spasmophile (c'est dans la tête ! c'est le stress !), la dépression et la doctoresse Campbell enfonce le clou en prouvant que l'autisme, la dyslexie et bien d'autres troubles dits psychiques sont définitivement soignés avec le régime GAPS.

Dans le monde il est possible de lire ceci :

Récemment, cette équipe a conduit une expérience qui exploite le fait que deux souches de souris n'ayant pas le même comportement naturel diffèrent également par la composition de leur flore intestinale. Les souris d'une souche sont timides et anxieuses alors que celles de l'autre souche montrent une grande tendance àexplorer leur environnement. Elevées dans des conditions stériles, les deux souches de souris, dépourvues de germes intestinaux, ont été transplantées avec le microbiote intestinal de l'une ou l'autre souche. Résultat : les chercheurs ont inversé le comportement des rongeurs, les souris timides devenant de vraies exploratrices et vice-versa !

De là on pourrait conclure trop facilement que nos intestins gèrent presque la totalité de nos émotions, ce que nous sommes !! Et là le raccourci serait idiot voire dangereux car il est prouvé également :

Son équipe vient de montrer que le cerveau peut également avoir un impact sur le microbiote intestinal. Les chercheurs ont utilisé un modèle de dépression chez la souris par ablation chirurgicale des bulbes olfactifs. Chez ces souris rendues anxieuses et très sensibles au stress, les chercheurs ont observé une altération du microbiote intestinal de même qu'une augmentation du taux intracérébral de CRF, un neuromédiateur du stress libéré par l'hypothalamus. L'étape suivante a été d'injecter du CRF dans le cerveau de souris normales. Cette injection a eu pour conséquence de perturber la flore intestinale. L'axe intestin-cerveau est donc bien bidirectionnel.

Encore une preuve que tout ce qui est en haut est en bas, ceci n'entraîne pas une nouvelle approche puisque la médecine holistique prendra en compte l'aspect émotionnel, physique, psychique de son patient, ainsi qu'environnemental

Source le monde ici

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article