Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corps-Esprit

Gluten réel problème ou effet de mode ?

9 Avril 2016 , Rédigé par Asclepiade Publié dans #A méditer, #Alimentation et compléments, #maladies auto-immunes

Gluten réel problème ou effet de mode ?

Le gluten est il dangereux ?

De facto il faut avouer qu’il y a bien plus dangereux dans notre alimentation que le gluten, par exemple les 3 à 5 kg de produits chimiques que nous avalons par an ne doivent pas être anodins.

Je ne parlerais pas de la pollution aérienne et surtout de la pollution de l’eau … surtout du robinet, qui me semble la plus insidieuse … avec quoi faites vous votre soupe maison ? Avec l’eau du robinet je pense !

Et avec quoi faites vous cuire vos bonnes pates sans gluten ?

Bref la mode du sans gluten, est elle vraiment une mode ?

Il faut avouer que l’on parle du problème du gluten depuis de nombreuses années et que le Dr Seignalet a été un des premiers à soulever le lièvre. J’avoue avoir adhéré de suite à ses théories ayant personnellement souffert de diverses pathologies d’encrassage comme il les nomme, le fait de manger sans gluten et sans caséine m’a fait le plus grand bien.

Cependant depuis peu, on peut voir fleurir dans les rayons des supermarchés et même dans les rayons des magasins BIO des produits sans gluten. En y regardant de plus près, on peut voir de suite que le blé est remplacé par le maïs ! On remplace donc un problème par un autre problème.

Je le signale toujours, manger sans gluten c’est manger sans maïs, et manger sans laitage ou du moins sans caséine n’est pas une raison pour se gaver de soja qui a lui aussi ses inconvénients.

Revenons-en à la question .. Le gluten est il dangereux et surtout est il le responsable de tous nos maux ?

-Le gluten …. Le blé principalement a connu une mutation énorme depuis quelques années, les industriels veulent un truc qui colle, et ils l’ont trouvé dans le gluten. Notre blé n’est donc plus du blé si on peut dire.

Le taux de gliadine est énorme, une tartine de nos jours et l’équivalent de 10 tartines dans le passé. Imaginez donc ce que peut faire vos 2 tartines du matin (donc 20) sur vos intestins !

Cependant doit on tout mettre sur le dos du gluten ? Par exemple si vous consommez de l’épeautre qui lui n’a pas été muté, vous obtiendrez à peu près la même dose que consommez vos parents, grands parents, arrière grands parents avec le blé de l’époque. De leur coté, ont-ils eu les mêmes problèmes de santé que vous?

Si oui, en effet il y a dans votre famille un problème lié à la consommation de gluten, mais si non ?

Donc il faut retenir le fait que le blé est le plus embêtant dans cette bataille du sans gluten, de même il suffit de voir les traitements du sol et du blé pour comprendre qu’en consommant du blé vous consommez pas mal de produits chimiques ….. Merci Monsanto !

Vous seriez peut être simplement intolérant aux produits chimiques, bref votre corps n’est pas idiot ! il vous déconseille les produits chimiques … en gardant à l’esprit qu’il n’y en a pas que dans votre croissant du matin !

Une question intéressante ..Y a-t-il des asiatiques intolérants au riz ?

Oui et de plus en plus ! Devrions-nous échanger nos problèmes ? On ne mange que du riz et eux que du blé !

Je vois d ici la tête des patrons de l’agro-alimentaire ! Mais il est génial ce gars !! Vous vous rendez compte du potentiel du marché chinois !!! vite embauchons-le !! Désolé j’ai un travail qui me plait :o)

Voici donc ma première hypothèse

Un contact continu avec un produit frelaté, le blé Roundup pour nous, et le riz traité également, finiraient par nous rendre allergique à ses aliments du quotidien car le corps ne supporterait plus les traitements chimiques, n’ayant pas fait de hautes études en chimie, le corps ferait simplement l’amalgame Gluten + Chimique = Danger, formule identique pour les asiatiques mais avec le riz à la place

Seconde hypothèse et pas des moindres ……

Nous vivons dans une société de stress, par le stress violent du style conflits armés (quoique!) ou autres, mais un stress insidieux, nous devons être bons partout … du travail au lit en passant par la famille, nous devons être des exemples, et si ça n’est pas le cas, la société vous le dira, de plus nous sommes à la merci des médias qui nous foutent la trouille chaque jour avec par exemple les attentats et si ça n’est pas ça, ça sera avec une nouvelle maladie et si ça n’est pas ça avec le CAC40 ou avec un complot judéo maçonnique (petit clin d’œil à la 7eme compagnie)

Certain(e)s trouveront cette seconde hypothèse farfelue … mais je ne suis pas à ça près (je parle du jugement et non de l'hypothèse :o)

Gavé de stress via les médias, l’entourage, la société, etc … vous prenez chaque jour votre petite dose de gluten (qui est devenue une grosse dose avec les mutations successives) vous mettez dans votre corps un produit plus ou moins stressant pour votre corps car traficoté et vous mettez dans votre corps des informations stressantes en même temps !

Le corps tente toujours de s’adapter aux stress mais cela lui demande une énergie phénoménale, d’où les cas de fatigue continue en consultations médicales. Cet instinct de survie et donc d’adaptation est primaire mais très efficace.

Qui vous dit que votre corps ne confond pas gluten et informations stressantes ?

Alors il faudrait remettre en question les réformes alimentaires et surtout les travaux du Dr Seignalet ?

Non pas du tout !

Voici ma façon de procéder en cabinet, je rappelle que ceci est une indication et qu’un suivi thérapeutique se fait au cas par cas.

Si le patient ne souffre pas de pathologies lourdes, ce que je classe en maladies d’encrassage, je conseille le régime du Dr Seignalet, c'est-à-dire sans gluten et sans caséine pendant une période de 2 à 6 mois. Je rappelle que le principe du régime n’est pas de remplacer les laitages par du soja, et le gluten par du maïs.!!

Je ne conseille presque jamais de cru, mais une cuisson à basse température ou vive et rapide (dans le style de la cuisine asiatique via le wok par exemple)

Pour des pathologies auto-immunes (SEP, SPA, PR, etc ..) le régime SGSC sera suivi pendant une période de 6 à 12 mois.

Comme je l’indiquais auparavant... au cas par cas

Jje conseillerais des compléments alimentaires, le plus souvent magnésium, vitamine D, complexe antioxydants, etc …

La phytothérapie, l’homéopathie, la gemmothérapie, bref toutes techniques qui vont dans le sens d’une aide au régime seront mises en place. Là, seul le thérapeute est à même de choisir le bon remède, toujours dans le respect du corps et non suivant un quelconque protocole.

Après cette période plus ou moins longue, il sera réintroduit à la fin ce qui réagissait le plus fortement, par exemple si je trouve une réaction forte au gluten, le gluten sera réintroduit à la fin.

A l’inverse, en prenant comme exemple que le gluten est le moins réactif, je conseille de consommer une fois par semaine de l’épeautre et de noter les réactions pendant les jours suivants, l’opération sera renouvelée une fois par semaine pendant au minimum un mois, si tout se passe bien la personne pourra re-consommer de l’épeautre (donc une forme traditionnelle de gluten) si ça n’est pas le cas, on continuera l’éviction pendant 3 mois pour re-tester ensuite.

Idem pour les laitages mais dans ce cas, je demande impérativement de les réintroduire sous forme de lait cru BIO.

Pendant cette période de 2 à 12 mois, nous aurons travaillé sur des blocages émotionnels ou autres ainsi que sur la possible " pollution " du corps par des substances exogènes et/ou endogènes.

Le chemin peut paraitre long, mais à ce jour, c’est la seule approche qui m’a permis d’obtenir des résultats durables sans que le patient se sente toujours angoissé par ce qu’il va manger.

Comme j’ai pu le dire sur d’autres billets, à mes yeux le blé est une cochonnerie, que l’on soit malade ou non, mais il existe bien d’autres céréales avec gluten qui peuvent convenir.

Quant aux laitages, je pense que la pasteurisation et surtout l’industrialisation de sa production a créé un produit mort, et sans intérêt, ce qui n’est pas le cas des laitages non pasteurisés et BIO.

J’espère que ces conseils vous permettront de réaliser qu’il est possible de reprendre une alimentation "normale", si normalité existe, et donneront un espoir aux personnes qui se sentent enfermées dans un régime qui perçoivent comme contraignant ou impossible à suivre sur du long terme

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article