Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corps-Esprit

Lyme, la petite bête qui monte, qui monte, qui monte .. le bourrichon

3 Août 2016 , Rédigé par Asclepiade Publié dans #lyme

Lyme, la petite bête qui monte, qui monte, qui monte .. le bourrichon

Bonjour

Pour une fois je ne ferais pas un long discours Yves RASIR de Néosanté le fait bien mieux que moi

Voici donc un article que je recommande aux personnes qui suspectent lyme de la totalité de leurs maux sans savoir y mettre .... les mots

Je sais que cet article va en dérouter plus d'un (et d'une) voire les attrister, mais il faut surtout retenir cela

"Selon l’hypothèse qui domine en psychobiologie, l’infection deviendrait symptomatique chez les personnes préalablement bouleversées par un événement en rapport avec le clan familial (le sang) et l’identité (système immunitaire). Par exemple une mésentente parentale débouchant sur le sentiment de « parasiter » leur relation ou, à l’inverse, d’être parasité par l’entourage"

Je pense l'avoir raconté dans un billet, j'ai eu à souffrir de lyme il y a qq dizaines d'années, je n'ai pas reçu à l'époque un traitement vraiment bien ciblé mais je m'en suis remis, cependant bien des années plus tard je (re)faisais une lyme que certains diront "tardives"

J'ai eu le réflexe Pasteurien comme dirait Mr Rasir, c'est à dire que j'ai voulu éradiquer les borrélioses .. mais de façon naturelle. Donc grâce à un mélange d'huiles essentielles et à une meilleure hygiène de vie

Je dois avouer que cette technique m'a permis d'y voir plus clair et de réaliser que lyme s'était réveillée suite à un gros choc, la disparation tragique d'un cousin que je considérais comme un frère.

Je sais aujourd'hui que lyme est une sorte de signal d'alarme, lorsque nos émotions débordent un peu trop ..... Fort heureusement les techniques de libération des émotions permettent de ne plus subir ce genre d'informations un peu violentes

Alors je serais un peu plus modéré que Neosanté (qui va encore se faire incendié par les patients et par leurs associations )

Je pense que si lyme est réactive, il faut traiter afin d'apporter un certain confort au patient, mais il serait illusoire de croire que le traitement (quel qu'il soit .. chimique ou naturel) peut vous libérer de lyme tant que vous n'aurez chercher la vraie petite bête qui vous ronge la tête, le coeur et l'äme

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

annaparis 08/09/2017 14:31

Bonjour,
Se méfier des médecins qui utilisent les termes ultimes : toujours, jamais, tout... "tout vient de l'estomac", "tout est joué avant 6 ans" etc.
Par contre, une prise en charge globale, alimentation, chimie et mental, c'est le gage d'une amélioration certaine.
A bon entendeur...

Signé : une malade de Lyme

Asclepiade 08/09/2017 15:27

Bonjour
C est bien le but de ce blog, tenter de faire lien corps/esprit, sans pour cela écarter les méthodes modernes et traditionnelles

lor 24/10/2016 21:55

Bonjour
On peut faire de tout avec rien du tout ?
D'un côté on finira par avoir les pro et anti Lyme ...
Le bon sens me fait commenter ainsi, pour ouvrir un peu l'horizon..J'ai coutume maintenant de dire cette évidence "les maladies d'avant ont des symptômes d'aujourd'hui", la pandémie dont on nous parle est elle réelle ? l'avenir nous le dira . Pour moi Lyme est une maladie environnementale, en effet l'environnement à considérablement changé, pollutions en tous genres, inhalées , ingérées etc..mais surtout cette nouvelle polution électromagnétique , pour réduire, mon esprit qui n'est pas médecin c'est dit, le système immunitaire fait la distinction entre moi et pas moi, je remarque que l'épidémie de Lyme chronique apparaît à cette période où les ondes pulsées apparaissent elles aussi croissantes dans l'environnement, voilà que le S.I, ne sait plus ce qui est lui où pas lui ici aussi. On a en mèdecine une vision très terre à terre du S.I , on ne le voit pas sous son aspect énergétique.
Appelons cela comme on veut , aura ou enveloppe énergétique , cette dernière qui est un champ de protection autour de nous est aussi selon moi en relation avec la santé du S.I..la Boreliose elle est super opportuniste, sans doute ceci explique t'il aussi cela , c'est à dire, un genre humain en déficit immunitaire/énergétique avec des bactéries qui elles semblent se renforcer par l'adaptation.
Environnement disais je, alors non pas pour donner de l'eau au moulin du toubib , mais pour suivre mon cheminement initiatique avec la maladie, l'environnement c'est aussi bien sur l'espace relationnel où l'on vit , grandit, travaille etc...Et j'ai remarqué en effet que les personnes "Lymées" que je connais dont moi, ont toutes eu en commun une relation toxique et/ou une harcèlement au travail , suivis d'une série de chocs émotionnels..je ne ferai pas de généralités, car ce sont ceux et celles ( ici parité!) que j'ai rencontré.
peut être était ce juste pour me montrer en miroir une piste à suivre pour évoluer...L'on disait "ah la maladie de Lyme c'est la maladie de l'âme" ..au secours ..depuis que" si j'ai mal au genou c'est que j'ai un problème de je-nous", on n'arrête pas de diminuer l'immense poésie de la vie ...par contre et ça c'est de mon cru, car c'est du vécu : la maladie de lyme serait- elle aussi la maladie de l'I'm ? de l'anglais I am ? maladie du "je suis ", où ne suis pas ou plus , où qui suis je ...? ainsi l'on rejoindra certaines théories du dis docteur. Mais le vécu c'est mieux que tout, chacun est unique et doit trouver son cheminement intérieur et extérieur avec les clefs qu'offre la vie , souvent par le registre poétique immense et inépuisable qui est le sien..Je travaille dans /avec la nature depuis 25 ans bientôt, le "tué où être tué" est une des lois dans cette nature, voyez vous quand on vit proche de la vie, l'on peut observer que la mort oui à une odeur, énergétique...En effet des animaux qui sont encore bien vivants se retrouvent envahis de fourmis , de parasites où de tiques, sont très souvent des animaux faibles, stréssés,les "bébètes" le sentent très bien... et je m'interroge , sur le pourquoi, aujourd'hui l'on a une recrudescence de personnes touchées par cette faiblesse énergétique..Lyme pour moi est réelle et à son côté terrible, vraiment, néanmoins c'est l'arbre qui cache la forêt, si la dimension symbolique peut nous aider, individuellement, en aucun cas elle ne doit guider le choix des médecins.
On ne peut néanmoins continuer de nier qu'il y a une prolifération réelle de la chronicité de cette pathologie..Cette année il n'y a pas eu de vrai hiver , c'était blindé de moustiques (!) , tics, puces et tant d'autres, c'est vrai que les gens sont très inquiets avec la polémique, les rassurer n'est pas minimiser une réalité, en effet l'érythème n'est pas une preuve. Comme on ne sait pas ce que la vie/karma nous réserve en terme de chocs/ épreuves, si il y a infection , l'antibiothérapie s'impose. ce qui m'a aidé c'est quand je me suis dis " si je ne met pas le divin aussi dans les antibios " comment pourrais je le mettre ailleurs ?; c'est la vie qui guérit avant tout.

Asclepiade 24/10/2016 22:43

bonsoir
Nous sommes bien d accord c'est pour cela que nous devons prendre en considération plusieurs aspects de notre vie, Le Divin est partout et s'il nous a permis d accéder aux ATB ou autres, c'est que nous y avons droit .... mais nous avons aussi des devoirs, le devoir de nous interroger sur nos mal-à-dit. Le "I am" est intéressant, et là nous en revenons sur un problème de société ... tout comme le "tu meurs"
Nous nous laissons parasiter ... et ça n'est que le début
Le problème c'est que le corps médical a baissé les bras , et que le naturopathe remplace le médecin tout en laissant un grand vide à nos maux de l'âme. Bref là où le spirituel devrait prendre sa place, ceux sont les vendeurs du Temple qui arrivent, cela nous rappelle de sombres moments de notre Histoire
Cordialement

lulu 08/08/2016 22:59

J'ai lu l'article du lien et trouve sa théorie fumeuse. Ancienne malade de Lyme soignée à la fois en médecine parallèle et antibiotiques je n'ai JAMAIS eu d'érythème migrant et pourtant j'ai été diagnostiquée positive tant en Elisa qu'en Wester Blot EN FRANCE alors que les tests manquent de précision. Je ne suis effectivement pas bucheronne , désolée d'être une femme et de faire partie des statistiques.De plus qui n'a pas de pb familial et qui peut affirmer que seule la maladie de Lyme aurait un lien psychosomatique, versus toutes les autres maladies. Selon moi ce médecin règle ses comptes avec d'autres de la profession qui ne partagent pas la même analyse. Point barre.

Asclepiade 09/08/2016 09:17

Bonjour également ...
Vous parlez de qui ? Du Dr Girard ou de Mr RASIR ? Car ce dernier est éditeur et non médecin. Quant au Dr Girard je ne peux vous dire s'il régle ces comptes ...Adressez vous à lui directement.
Par contre j'ai un peu de mal à vous suivre quand vous remets en doute les statistiques .... Oui Lyme dans sa forme "inguérissable" touche plus de femmes et de personnes n'étant normalement pas en contact avec les tiques. Que peut on y faire ? Se mettre en colère ou tentez d'avoir une autre approche de la maladie ? C'est à vous d'en tirer les conclusions.
De même Mr RASIR ne dit pas que seule la maladie de lyme a un lien avec le psychosomatique, c'est devenu son credo que de dire que toutes maladies à une origine psycho émotionnelle. Là encore si vous n'êtes pas d'accord avec cette théorie vous pouvez en discuter avec lui. Personnellement je suis un homme de terrain et j'aime à partager des articles qui ne sont pas dans la pensée unique afin d'offrir aux lecteurs le recul nécessaire.

Cordialement