Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corps-Esprit

l'agriculture BIO en France va tout de Travert (stéphane) ?

31 Juillet 2017 , Rédigé par Asclepiade Publié dans #A méditer, #Alimentation et compléments

Un bruit court .... mais comme dirait l'autre, y a pas de fumée sans feu, que le BIO Français ne recevrait plus d'aides du gouvernement ou du moins il n'y aurait pas de budget de prévu.

Quelle surprise venant d'un gouvernement dont une grande partie du budget de campagne provient de grands groupes industriels !!

Vous avez un petit doute ? Pourtant ça n'est pas faute d'avoir été prévenu avant les élections

Bref, vous trouverez via ce pdf, le document du 28/07/17 de la Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique un communiqué concernant ce coup de couteau (dans le dos) concernant le budget du BIO en France.

Je signale néanmoins qu'il y a eu démenti dans le Parisien

Encore une fois, j'allais dire comme toujours, le gouvernement (mais cela est valable pour les gouvernement précèdents) s'amuse à tester le niveau de léthargie du bon peuple Français,

On lance un bruit, puis si cela réagit un peu, on fait machine arrière. Le problème est qu'il y a toujours une petite loi qui s'intercale entre les deux ou un amendements.

Quoiqu'il en soit, le BIO a vendu son âme au diable, il y a déjà pas mal de temps, des quelques 0.001% d'GOM autorisés nous sommes passés à 0.9% et comble de joie, avec le BIO européen il suffit d'avoir un ingrédient qui représente 95% du produit fini pour qu'il puisse avoir le label BIO !!

Bref, je pense que vous connaissez mon point de vue sur le BIO via mes billets. Le BIO est mort et enterré depuis que l'agroalimentaire a compris qu'il y avait du beurre (bio ou non) à se faire.

On va donc tous mourir ?? Non, il suffit d'arrêter de croire aux étiquettes et à ceux qui les collent pour tout simplement vous approvisionner aux maximum chez des petites maraichers BIO ou pas, avec qui vous aurez discuté, échangé, pour finalement comprendre qu'ils ne sont peut être pas BIO mais beaucoup plus que vos belles tomates BIO achetées en grande surface.

Donc comme toujours, faites marcher votre tête et surtout si vous le pouvez aller discuter avec les gens qui travaillent la terre et non les industriels qui ne souviennent plus de l'odeur de l'humus

Un dernier point de détail pour celles et ceux qui mangent sans gluten arrêtez de croire que vous avez gagné une bataille contre l'ignorance, les industriels se foutent complétement de vos intolérances, il y a une demande et c'est la seule chose qui les intéressent. Donc No Gluten mais beaucoup de maïs .... ce qui est kif kif

communiqué de la FNAB, téléchargeable ici également

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

szukam 01/08/2017 11:07

Je voulais vous signaler une erreur importante qu'il serait bon de rectifier : vous écrivez "avec le BIO européen il suffit d'avoir un ingrédient qui représente 5% du produit fini pour qu'il puisse avoir le label BIO". En fait, c'est exactement LE CONTRAIRE ! (je suis experte dans le domaine mais sans aucun intérêt) : il peut y avoir maximum 5% de NON-bio (et encore faut-il qu'il s'agisse d'un ingrédient autorisé, soit par la liste limitative européenne, soit qu'il fasse l'objet d'une dérogation) pour qu'un produit puisse prétendre au label BIO européen. C'est minimum 95% de produits bio. les 5% autorisés par la liste sont des produits tels que les protéïnes de pois, les graines de raifort, la noix de cola, les groseilles rouges (...) cf annexe 9 du règlement européen.
Etant une des premières personnes à recevoir les résultats des analyses faites sur ces produits, je peux vous dire que ça vaut le coup de faire confiance au Bio européen (si si), même s'il n'est pas une garantie absolue et qu'il existe, comme dans tout, de la fraude.
Je suis votre lettre depuis des années, et je voulais juste éviter une, désinformation.
A voter disposition pour tout élément complémentaire, n'hésitez pas

Asclepiade 01/08/2017 11:25

Bonjour et merci pour m'avoir indiqué cette coquille :o)
En parlant de coquille, j'ai pu constater près de chez moi que dans les élevages de poules BIO, la condition animale était aussi déplorable que dans l industriel. Poules gavées par des farines estampillées BIO (mélange de soja certainement !) et qui font bien pitié lorsqu'elles passent en poule de réforme. C'est cela que je tente de dénoncer dans le BIO, la partie industrielle, tout en tentant de valoriser les petits producteurs qui je l'espère ne seront pas mangés par le grand méchant loup :o)
Je pense que dans l'avenir il faudra un autre label BIO, ou un label supplémentaire comme le BIO-Dynamique
Si vous désirez faire qq articles sur le blog concernant le BIO, la porte est grande ouverte
Cordialement