Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corps-Esprit

Candiose chronique, et si notre vie était pourrie

16 Mai 2013 , Rédigé par Asclepiade Publié dans #Candidose chronique, #A méditer

Je ne suis pas un fou des statistiques et je viens de réaliser qu'il était possible de voir le nombre de visiteurs et les sujets les plus regardés.

Il s'avère que le sujet concernant le traitement de la candidose chronique arrive au top des résultats.

Entre les sites indiquant des régimes (parfois draconiens) ceux qui parlent de candidose liée aux métaux lourds, aux vaccins, à la pollution et parfois mêmes aux entités (si si !)

Je pense qu'il serait bon que je donne un peu mon point de vue.

Il est vrai que la flore intestinale intervient dans ce problème, il est vrai également que la consommation de sucre (surtout industriel) est le problème de base, et que notre alimentation complètement dégénérée est la source idéale pour le candida albican.

Cependant, je peux observer en cabinet des personnes sur qui la candidose n'a aucune emprise.

Le point commun chez les personnes atteintes de candidose est une sorte de mal-être, un mal de vivre, une forme de nostalgie, je dirais même une forme de "romantisme"

Un point important également, j'ai l'impression que la candidose ne touche pas les égoïstes ! Surprenant comme constat !

Le candidat à la candidose est souvent une personne sensible, à la limite de la sensiblerie, il s'agira le plus souvent d'une femme mais aussi parfois d'un homme qui n'aime pas l'injustice, qui "se fait de la bile" pour son prochain, pour sa famille voire même pour le monde !

Donc outre les mesures d'hygiène que je rappelle ici

Il est important de prendre en considération notre mode de pensée ou du moins notre mode de fonctionnement émotionnel.

Le chemin de la sagesse se trouve entre deux eaux, entre le coté "physique", (prendre en main son alimentation, son corps) .... Mais également prendre en main ses émotions, et je recommande fortement l'EFT ou toutes formes de thérapies "psycho-énergétiques"

La candidose chronique est peut-être la démonstration parfaite de la discordance entre corps et esprit

Bien évidement, cela se retrouve dans beaucoup de pathologies, mais là nous sommes devant un corps qui se laisse envahir par ses émotions et souvent par celles des autres, une forme de vampirisation (c'est donc ça les entités :o))

Un peu comme ce bel arbre qui se laisse envahir par un champignon alors que l'arbre d'à côté n'accepte pas le partage de son énergie vitale.

Il est donc impératif avant de vous lancer dans un régime, un traitement, de prendre le recul nécessaire et de vous poser des questions sur votre vie ou du moins de prendre en considération votre façon de voir la vie ...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie 20/07/2014 22:56

Bonsoir. Que dire ? Je me reconnais parfaitement dans le profil décrit. Je suis heureuse de tomber sur votre blog. Je ne suis pas encore diagnostiquée (j'attends un rdv) mais je suis maintenant certaine d'avoir une candidose (ou +). Et en fait l'avoir découvert de moi-même m'a soulagée (malgré ce qui m'attend). Je pense avoir à changer beaucoup de choses dans ma vie (à tous les niveaux) pour arriver enfin un jour à la vivre. Je pense que je vais y arriver. Je m'en vais de ce pas lire vos autres articles qui m'ont l'air tous forts intéressants. Merci.

Asclepiade 20/07/2014 23:12

Bonsoir Marie
Mais bien sur que vous allez y arriver. la sérologie Candia5 vous donnera une réponse. Petits conseils ... Evitez le régime anti-candida même si certaines bases sont intéressantes. Si vous le pouvez faites un peu de sport ou du moins faites vous suer (dans le bon sens du terme :o)) le sauna par exemple. Travaillez sur vos émotions passées ou présentes avec par exemple l'EFT. La cohérence cardiaque peut aussi beaucoup vous aider et ... n'hésitez pas à me tenir au courant
Cordialement

Sensible toi-même 18/09/2013 11:13

Bonjour,
je suis sidérée par votre analyse des cause "psychosomatiques" de cette infection : "Le candidat à la candidose est souvent une personne sensible, à la limite de la sensiblerie, il s'agira le plus souvent d'une femme mais aussi parfois d'un homme qui n'aime pas l'injustice, qui "se fait de la bile" pour son prochain, pour sa famille voire même pour le monde !"
Affectée depuis de nombreuses années et incurable, je ne me reconnait pas du tout dans votre description. Il est impératif de vous poser des questions sur votre façon de balancer des généralités aussi absurdes ou du moins de prendre en considération votre façon de généraliser le mode de pensée des patients.

Asclepiade 18/09/2013 12:02

Bonjour
on dirait que vous n'aimez pas l'injustice :o)
Vous considérez que "je balance des généralités", Oui vous avez peut être raison, Mais ceci est un blog plus ou moins généraliste, le spécifique je le pratique en cabinet !
Depuis 25 ans que je soigne ou tente de soigner, j'ai toujours mis un point d'honneur à me remettre en question, ce qui m'a permis d'évoluer et de pouvoir aider au mieux. Mais je ne suis pas Dieu et mon approche n'est peut être par pour vous tout simplement !
Vous n'êtes pas sensible ? Bilieuse ? vous n'avez pas de sentiment d'injustice ?
Ok je me suis trompé, vous ne rentrez pas dans les statistiques, c'est bien ou pas ! je ne sais pas mais je ferais surement un billet sur les personnes qu'aucun traitement ne peut aider car ils se pensent incurables
Cordialement

ange 11/08/2013 11:36

Bonjour, merci pour vos précieux conseils, je sais que la maladie de Lyme est plus fréquente qu'on ne pense et idem les candidoses - Lorsque les candidas sont éliminés, comment répare t-on la muqueuse intestinale qui a parfois besoin d'être cicatrisée ?
Merci et bonne journée

Asclepiade 11/08/2013 11:44

Bonjour
Si lyme est présente, il faut avant tout soigner ce problème avant la candidose; En ce qui concerne la restructuration de la flore intestinale, cela est plus complexe qu'il n'y parait. Avant tout pas de gluten, pas de laitage, éventuellement de la Boswellia pour supprimer l'inflammation. Ensuite les pré et/ou probiotiques peuvent être intéressants même si je suis accès circonspect sur ces derniers, je vois trop de personnes en prendre en continu sans résultat, le gluten étant souvent le problème de base. autant donc le supprimer pendant qq temps. Il existe d'autres intolérances, et sans oublier que les intestins est le 2éme cerveau, celui des émotions ... je conseille vivement de travailler cela avec l'EFT par exemple.
Cordialement

Dubois 19/05/2013 23:55

Je suis estomaqué par l absence d'expertise des médecins pour de plus en plus de maladies.
Je suis atteint d'une maladie de lyme reconnue par un médecin hospitalier connu , puis abandonné aprés une amélioration légére des symptômes.
Pris en charge ensuite par un médecin qui reconnait la maladie comme chronique et traité par cure antibiotiques depuis 3 ans je peux aujourd'hui de nouveau travailler et mener une vie normale..
Je suis en train de me sauver ceci malgré les représentants de la médecine qui décrivaient mon état ( irm tache blanches, pet scan anormal, alité, perte de mémoire et soucis neurologiques ( pb à la marche etc...) comme séquellaires, la bactérie étant selon eux traitée.
Je suis effaré de temps d'ignorance de la part de médecins.
Mais ce n'est pas tant l'ignorance de celui qui se dit spécialiste et scientifique qui me désole, mais son obstination qui révèle un orgueil ou l'énorme inquiétude de s'apercevoir que certains patients en sachent plus que lui.
Je ne sais rien de la candidose , ou des métaux lourds, ou autre chose, sur lesquelles je ne peux me prononcer mais j'estime en savoir malheureusement beaucoup sur lyme, qui existe, est chronique, se traite par antibio au long cours ( pour moi)
Le fait que certains , anxieux ou imaginaires se reconnaissent en lyme, ne prouve pas que lyme n'existe pas ;
comme les patients éternellement inquiet de leur cancer ou tumeur imaginaire ne veut pas dire que le cancer est un fourre tout qui n'existe pas.
Je suis à votre disposition pour vous aider et vous éclairer sur des notions thérapeutiques concernant lyme.
Merci
Jean-Jacques

Asclepiade 21/05/2013 22:33

Bonsoir Jean Jacques
Et merci pour votre témoignage
Comme signalé sur mon blog, je suis comme on dit un ancien-lymé, je connais donc bien cette errance.
Personnellement il y a de cela plus de 25 ans, Lyme tardive n'était pas soignée ou du moins reconnue... un spécialiste ayant même parlé de sclérose en plaque !!
J'entends encore malheureusement ce discours aujourd'hui
Cependant je vous conseille de prendre en compte la notion de terrain qui est très importante dans Lyme
Je m'en suis sorti grâce à cela et aux huiles essentielles qui ont bien souvent de meilleurs résultats que les ATB et sans effets secondaires.
Mais le principal n'est pas là, le principal est que vous soyez sorti de ce problème. Je ne suis pas fermé aux approches allopathiques, vous pouvez donc à loisir indiquer le traitement que vous avez suivi et donner quelques pistes
Cordialement