Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corps-Esprit

No Mammo, le livre qui dérange ?

5 Juin 2017 , Rédigé par Asclepiade Publié dans #A méditer

Cela fait un petit moment que je voulais parler de ce livre, et puis je me suis dit que les femmes en parleraient beaucoup mieux que moi !

Bon ok je ferais un billet sur le cancer de la prostate, et de notre façon, nous les zhommes !! de toujours vouloir tourner en dérision ce qui nous fait flipper.

Mais je me suis rendu compte que pas mal de femmes ne soutenaient pas du tout cette ex-kiné qui a fait une enquête de terrain. Décidément les femmes qui ont du courage ne plaisent pas trop aux hommes... ni aux femmes :o) Et c'est pourtant là que se porte toute la beauté de la libération de la femme... s'exprimer librement !

J'ai même pu lire une blogeuse lui demandant avec une certaine haine de retourner filmer les requins car elle (l auteure) ne savait pas ce qu'était un cancer du sein !

Alors pourquoi parler du livre NO Mammo et de son auteure 

Parce que nous sommes dans une ère d'hyper dépistage, et que je reste convaincu que pour cette maladie comme bien d'autres, la seule action physique (chirurgie, radiothérapie..) qui est certes parfois nécessaire, ne peut donner une solution définitive.

Je reviendrais surement sur cette maladie dans une autre billet par le biais d'une "analyse" plus "psycho-émotionnelle", le sein étant le reflet du nid (la maison, le couple, la famille, etc ..)

Posez vous le question des récidives, non pas au bout de 2 ou 3 ans mais au bout de 5 ans ! la médecine s'enorgueillit chaque jour des résultats époustouflants jusqu'à parfois dire qu'elle guérit 85% des cancers !

Voyons un peu de modestie Messieurs de la science et voici Mesdames quelques chiffres et idées préconçues qui pourraient vous aider à y voir un peu plus clair

Ceci est tiré des travaux Cochrane voir le Dr Peter Gotzsche ou ici sur Amazon

Croyance 1 : Dépister tôt, c'est mieux. Les faits : En moyenne les femmes ont un cancer du sein qui évolue depuis 21 ans quand il atteint la taille de 10 mm.

Croyance 2 : Il vaut mieux trouver une petite tumeur qu'une grosse. Les faits : Les tumeurs détectées par dépistage sont généralement peu agressives ; aucune réduction du nombre de tumeurs métastasées n'a été constatée dans les pays où le dépistage est organisé.

Croyance 3 : En identifiant les tumeurs tôt un plus grand nombre de femmes éviteront la mastectomie. Les faits : Non, un plus grand nombre de femmes subiront une mastectomie.

Croyance 4 : Le dépistage par mammographie sauve des vies.Les faits : Nous n'en savons rien et c'est peu probable, par exemple la mortalité par cancer est la même

Je finirais par la conclusion de cette étude qui me parait tout simplement parlante

Pour 2000 femmes invitées au dépistage pendant 10 ans, un décès lié au cancer du sein sera évité mais 10 femmes en bonne santé seront sur-diagnostiquées.

Ce diagnostic par excès conduira à 6 tumorectomies inutiles et à 4 mastectomies non justifiées et placera 200 femmes dans une situation de troubles psychologiques liés aux investigations suivantes. Ainsi, le pourcentage de femmes survivantes à 10 ans sera de 90,2% si elles ne sont pas prêtées au dépistage. Et de 90,25% dans le cas contraire

 

 

    Partager cet article

    Repost 0

    Commenter cet article

    Angelilie 11/06/2017 16:16

    toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir. N"hésitez pas à visiter mon blog. lien sur mon pseudo. à bientôt